La relation entre l’érotisme et la sexualité libre

Quelle est la relation entre l’érotisme et la sexualité libre? Et la sexualité libre est-elle compatible avec le mariage? Malgré leurs natures apparemment contradictoires, le mariage et la sexualité libre sont inextricablement liés les uns aux autres. Ils sont compatibles dans certaines conditions sociales et éthiques. Ainsi, la contradiction apparente entre la sexualité libre et le couple ne peut être résolue qu’à un ordre supérieur. Examinons certaines de ces conditions. Par la suite, nous pouvons examiner la relation entre la sexualité libre et le mariage.

Relations entre la sexualité libre et le mariage

La relation entre la sexualité libre et le mariage est celle de l’exhaustivité. Les deux sont complémentaires, se complètent et appartiennent ensemble pour former une culture érotique. Mais le mariage et la sexualité libre ne sont compatibles que dans certaines conditions sociales et éthiques. La contradiction apparente entre la sexualité du couple et la sexualité libre ne peut être résolue que sur un ordre supérieur. Mais une femme tombant amoureuse du petit ami de son amie peut se retrouver dans une position inconfortable. Dans une telle situation, elle devrait envisager d’offrir une chambre à ses amis.

Pendant l’ère victorienne, il y avait un large éventail de vues sur l’amour libre. Dans les années 1850, le Verband Fortschrittlicher frauenvéréine (Verband for Progress) a favorisé les opinions radicales sur la sexualité et le mariage. Ils se sont également opposés aux lois qui interdisent aux couples célibataires de vivre ensemble. D’autres vues sur l’amour libre comprenaient l’abolition des sanctions homosexuelles et le droit de parler librement de la sexualité.

Relations entre la sexualité libre et l’érotisme

En général, l’érotisme est considéré comme un aspect de la liberté sexuelle. Le désir de ressentir le plaisir et le danger sexuel est une caractéristique commune. Les deux sont caractérisés par des risques individuels. L’érotisme est défini comme une expérience sexuelle partagée qui commence par l’individu. Il est important de pratiquer l’érotisme pour atteindre cet objectif. Si vous souhaitez explorer ce concept, lisez la suite.

Afin de profiter pleinement du plaisir sexuel, les deux partenaires devraient s’engager dans leur vie érotique. La sexualité et l’érotisme libres peuvent être un défi difficile, mais ce sont des aspects complémentaires d’une expérience sexuelle satisfaisante. Les hommes et les femmes doivent se livrer à des actes sexuels pour satisfaire leur partenaire et maximiser le plaisir qu’ils obtiennent. Un double standard traditionnel mesure à quel point un amant est bon à allumer et à donner l’orgasme pendant les rapports sexuels.

Relations entre la sexualité libre et l’asexualité

La sexualité libre et l’asexualité sont des concepts étroitement liés. Selon l’Anthony Bogaert, académique canadien, environ une personne sur 100 n’a aucun intérêt sexuel. Soixante-dix pour cent d’entre eux sont des femmes. Bien qu’ils ne connaissent pas l’attraction sexuelle, ils sont plus susceptibles de rester célibataires. Cependant, cela ne signifie pas que les personnes asexuées ne forment pas de liens romantiques. Selon le psychologue clinicien Robyn Salisbury, ceux qui ne s’engagent pas dans le sexe sont toujours capables de développer des liens romantiques.

Les asexués ont un programme similaire à ceux qui s’identifient comme homosexuels. Leur objectif est que leur orientation sexuelle soit reconnue comme légitime. L’asexualité doit être considérée comme un droit humain, pas comme un trouble pathologique. Leurs luttes avec la psychiatrisation, le manque de représentation et les agressions sexuelles sont courantes chez les personnes queer. Il est important de comprendre et d’embrasser l’asexualité pour éviter d’être étiqueté comme un échec ou une victime d’exploitation sociétale.